ANAH Journée de Rencontre 2010 – Tessenderlo

Une journée rencontre pour présenter ses partenaires

C’est à Tessenderlo que l’asbl ANAH a tenu le 20 novembre 2010 sa cinquième journée rencontre. Une bonne centaine de participants étaient présents. Pour eux, les organisateurs ont passé en revue les différents ‘projets à thèmes interdistrict’ mis en place par l’asbl rotarienne afin de soutenir les personnes présentant une restriction fonctionnelle.

Cette journée s’est déroulée dans l’auditoire ultramoderne de la polyclinique Practimed, mise à disposition par son directeur Frederik Raemdonck, hôte des lieux . Au nom du club de Tessenderlo, Michel Goelen a mis sous le feu des projecteurs la grande manifestation sportive que le club organise chaque année en faveur des athlètes moins-valides.

Depuis 2006, l’asbl ANAH structure son aide essentiellement via des projets à thèmes interdistrict. ‘Les problèmes et souhaits des personnes avec une restriction fonctionnelle sont les mêmes quel que soit le district’, explique Fernand Van Hees, président de l’asbl rotarienne. ‘Il en va de même pour les solutions concrètes proposées. C’est là que les clubs peuvent intervenir, améliorant par la même occasion l’image de notre organisation.'

L’autisme constitue l’un des domaines prioritaires de l’asbl ANAH. À ce titre, le Dr Gérard Charles (Rc Bruxelles-Est) est venu présenter un DVD d’information consacré à cette affection .Son club a envoyé ce DVD à tous les clubs de nos districts et espère que l’asbl Autiproches recevra les questionnaires avec les renseignements demandés.

La surdité est un autre domaine qui, depuis plusieurs années, retient toute l’attention de l’asbl ANAH. Ainsi, onze bourses d’études à l’étranger ont été octroyées à de jeunes sourds (budget total : 75.000 €). En 2009, les fédérations wallonne et flamande ont reçu chacune 25.000 € pour le développement d’un studio d’enregistrement où, par exemple, le contenu d’un site internet des pouvoirs publics peut être traduit en langage des signes. Filip Verstraete, président de Fevlado (fédération flamande des organisations de sourds et malentendants) a présenté en langage des signes– ses ‘propos’ étant traduits sur place par une interprète – quelques réalisations marquantes, comme ce guide numérique destiné aux visiteurs sourds de l’Atomium. Signalons en outre que le prof. Gerrit Loots (VUB) a reçu en 2006 une nouvelle bourse de recherche en matière d’éducation des enfants portant un implant cochléaire. Ceci a mené à l’obtention d’une seconde subvention du FWO (fonds flamand de la recherche scientifique) d’une valeur de 250.000 €. Les résultats seront présentés l’année prochaine

Les problèmes des personnes vivant dans l’extrême pauvreté sont d’un tout autre ordre. Jean-Jacques Winandy (Rc Liège-Sud) a montré, au moyen de quelques photos poignantes, à quel point la réalité du quotidien peut être difficile pour ces personnes. Le Rotary et l’asbl ANAH soutiennent ensemble plusieurs projets à petite échelle visant à leur redonner un semblant de dignité.

Un autre Liégeois, Alain Klinkenberg, a proposé des images un peu plus légères illustrant le fait que les handicapés ont, eux aussi, droit aux loisirs. Ainsi, le tournoi de tennis Handi-Stars du Rc Liège a permis à plusieurs dizaines de tennismen en chaise roulante de passer une soirée inoubliable en compagnie de sportifs de légende tels que Ingrid Berghmans ou André Malherbe.

Stephaan Singelee des Centres de Revalidation Ambulante a décrit les difficultés vécues par les jeunes souffrant de dyslexie. Grâce entre autres à l’asbl ANAH, ces centres peuvent acheter du matériel de remédiation et des logiciels éducatifs qui aident les enfants dyslexiques à combler leur retard en classe.

Le dernier thème prioritaire de l’asbl ANAH est la vie autonome. Koen Depauw, directeur de l’asbl BOL-BUDIV, a retracé l’historique du budget d’assistance personnalisée (BAP), qui permet aux personnes handicapées de continuer à vivre à la maison. Le témoignage de Peter Lambreghts, qui souffre d’une grave maladie musculaire, a démontré le caractère crucial de cette autonomie, confirmé d’ailleurs par les résultats de l’enquête que Linde Moonen (Université de Gand) a menée, grâce à une bourse de l’asbl ANAH, sur la qualité de vie des bénéficiaires d’un BAP. Avec neuf Rotary clubs, l’asbl ANAH vient de parrainer l’achat de trois voitures pour des coaches BAP. Enfin, la dernière bonne nouvelle nous est venue de Wallonie : Corinne Lassoie, qui, l’année dernière, nous avait fait part de son souhait de mettre sur pied une association de détenteurs de BAP, a réussi à fonder l’asbl EVA (Ensemble Vie Autonome), ceci grâce au soutien de l’ANAH asbl… et de ses partenaires

Rapport: Steven Vermeylen
Rapporteur Rotary Belux Services